Le public accueilli en FAS

Le choix de l’Atre de la Vallée est de permettre à des personnes vivant en FATH, et à d’autres individus accueillis en FAS, de vivre côte à côte. En effet, selon l’association, la diversité des publics accueillis présente pour tous ses bénéficiaires une plus-value en termes de multiplication des propositions de prise en charge.
L’âge des personnes accueillies au sein de l’établissement sera de 20 ans minimum. La mixité entre hommes et femmes fera l’objet d’une attention particulière lors de la préparation des entrées.
Il ne s’agit pas de cloisonner l’établissement à un public correspondant à un profil très particulier, toutefois, les activités proposées doivent d’abord convenir aux capacités, aux besoins et au projet de vie de chacun.
Les adultes accueillis par l’Âtre de la Vallée présenteront des handicaps variés.
Néanmoins, il est projeté de réserver d’ores et déjà sept places en FAS à des adultes présentant des Troubles Envahissant du Développement (TED), dont l’autisme et ses variantes.
En effet, notamment pour les adultes, les structures proposant une prise en charge adéquate sont peu nombreuses. Au regard de l’expérience en ce domaine de l’Œuvre du Champ de la Croix[1] et des besoins qu’elle recense d’ores et déjà pour les futurs adultes présents dans ses structures, il semble pertinent pour l’association l’Âtre de la Vallée que d’insister particulièrement sur l’accueil des personnes ayant des troubles autistiques.
De manière plus générale, les compagnons accueillis en FAS justifieront d’une orientation en foyer de vie ou occupationnel. Trois places maximum seront réservées au sein du FAS pour des compagnons ayant une notification de « travailleur handicapé » mais nécessitant un accompagnement tel que proposé en FAS.

[1] Les établissements de l’œuvre du Champ de la Croix prennent en charge des enfants et des adultes présentant des TED, dont l’autisme, depuis la création de l’association le Champ de la Croix en 1968.